Décoration des chats

 

Chaque année depuis plus de 20 ans, l’association ATOUT MONDE propose aux 30 écoles publiques et privées de la ville de Saint-Chamond de participer au festival LA RUE DES ARTISTES. Réservé initialement aux structures éducatives, le projet s’ouvre aux crèches, associations, centres sociaux, EHPAD, … ainsi qu’à tout établissement qui le souhaite !

Les enfants sont invités à réaliser la décoration des chats du festival. Ces chats, ce sont des planches de contreplaqué, fabriqués par nos soins, découpés en forme de chat. Deux tailles sont disponibles. Les écoles désireuses de s’investir dans ce projet passent commande du nombre de chats souhaités auprès de l’association. Chaque année, un thème est proposé : en 2019, les artistes en herbe travailleront autour du «Chat dans tous ses états » Nous livrons les chats directement aux écoles et nous proposons des interventions d’artistes plasticiens afin de guider et conseiller les enfants. La présence d’artistes sur ce travail (qui dure 4 mois) vise à harmoniser les créations collectives et à développer les actions de médiation artistique et culturelle.

 

 

 

Une fois les chats décorés (c’est-à-dire à la fin du mois d’avril), l’association, épaulée par les Espaces Verts de la ville de Saint-Chamond, installe ces œuvres dans l’espace public pendant plus d’un mois. Aux quatre coins de la ville, les chats prennent place et, par la même occasion, annonce le festival. Chaque année, c’est une véritable « chasse au trésor » qui s’organise dans le but de retrouver le ou les chat(s) décoré(s) par les enfants. Les habitants sont attachés à cette tradition qui est aujourd’hui ancrée dans le programme pédagogique des écoles.

 

 

 

 

 

C’est une véritable fierté pour les enfants de participer à ce projet et de voir leur travail exposé aux yeux de tous dans l’espace public, en témoigne les nombreuses réactions suite aux destructions de plusieurs chats en mai 2018. En effet, plus d’une dizaine de chats ont été vandalisés, ce qui a vivement indigné la population. Les habitants, les commerçants, la presse locale ont vivement condamnés ces actes de sabotage qui visaient clairement à détruire un travail réalisé par des enfants.

L’impact territorial qui résulte de ce projet à visée éducative et collective est fort et hautement symbolique : il permet aux habitants de se réapproprier l’espace public, de voir leurs travaux valorisés.

Ces animations, directement rattachés au concept de l’éducation populaire, ont comme finalité de permettre à chacun de s’épanouir et de trouver une place dans la société. L’apprentissage d’une activité artistique et culturelle, dispensée par un professionnel, est une des portes pour accéder à l’émancipation, au même titre que l’accès à la culture (dans le sens de fréquentation de lieux et de consommation de biens culturels) et plus généralement la pratique de loisirs.